traînasser

traînasser

traînasser [ trɛnase ] v. <conjug. : 1>
• fin XVe; de traîner
1 V. tr. Vx Péj. Traîner. « Traînassant ta faiblesse et ta simplicité » (Verlaine).
2 V. intr. (1845) Traîner, être trop long (à faire qqch.). lambiner.
Errer inoccupé. traînailler; fam. glander. Traînasser dans les cafés.

traînasser verbe intransitif Familier Se promener paresseusement, errer longuement : Traînasser dans les rues. Être à la traîne dans son travail. Avoir des inflexions de voix lentes. ● traînasser (synonymes) verbe intransitif Familier Se promener paresseusement, errer longuement
Synonymes :
- flâner
- traînailler
Être à la traîne dans son travail.
Synonymes :
- traîner

traînasser ou traînailler
v. intr. Péjor. Traîner paresseusement; lambiner.

⇒TRAÎNASSER, verbe
Péj., fam.
I. — Empl. intrans.
A. — [Le suj. désigne une pers.]
1. Synon. de traînailler (v. ce mot I A 1). — C'est là, mais c'est là! dit-elle. Viens donc! que tu es agaçante à toujours traînasser (SARTRE, Âge de raison, 1945, p. 94).
— [P. méton.] Les pieds traînassent. Quand il entend traînasser des savates (ARNOUX, Solde, 1958, p. 162).
2. Synon. de traînailler (v. ce mot I A 2). Traînasser dans les cafés, dans les rues. Ils traversaient le Luxembourg; des bandes de collégiens qui « sortaient » traînassaient par les allées désertes (MONTHERL., Songe, 1922, p. 109).
3. Synon. de traînailler (v. ce mot I A 3). Les souliers ne sont pas plus cirés que les habits ne sont brossés, le déjeuner prêt (...) Plutôt que de le voir procéder à ces opérations en traînassant, Pierre fait son service lui-même (MORAND, Homme pressé, 1941, p. 65).
B. — [Le suj. désigne un inanimé] Être abandonné, en désordre. Ces résidus potagers qui traînassent dans les recoins et dont les fermentations condimentent la pénombre (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 41).
II. — Empl. trans.
A. — Synon. de traînailler (v. ce mot II). Elle marche en traînassant ses pantoufles grimacées (BALZAC, Goriot, 1835, p. 12).
B. — Au fig.
1. Emmener partout avec soi. Et puis surtout ne vas pas t'oublier toi-même, Traînassant ta faiblesse et ta simplicité Partout où l'on bataille et partout où l'on aime (VERLAINE, Œuvres compl., t. 1, Sagesse, 1881, p. 188).
2. Prolonger inutilement, faire traîner en longueur. Traînasser une affaire. (Dict. XXe s.).
REM. Traînassant, -ante, part. prés. en empl. adj., péj., fam. Qui traînasse, traîne en longueur. Synon. languissant. Promenade traînassante. La conversation, animée au départ, devient bientôt pénible et traînassante; puis, peu à peu, cessa tout à fait (GYP, Passionn., 1891, p. 88).
Prononc. et Orth.:[], (il) traînasse [-nas]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. A. Verbe trans. 1. 1480 trainacer le patin « fréquenter les compagnies légères » (G. COQUILLART, Droits nouveaux, éd. M. J. Freeman, 102, p. 132, sens établi d'apr. traigner le patin, ID., Le Monologue du puys, 35, p. 302); 2. 1563 « traîner quelqu'un ou quelque chose sur le sol » (Disc. sur le saccagem. des égl. cathol., Arch. cur., 1re sér., t. IV, p. 390 ds GDF. Compl.); 3. 1749 « traîner en longueur (une affaire) » (VOLTAIRE, Nanine, I, 2 ds LITTRÉ). B. Verbe intrans. 1. 1840 « être long à faire quelque chose, s'attarder » (BALZAC, Pierrette, p. 43); 2. 1845-46 « traîner en longueur (d'une affaire) » (BESCH.); 3. 1852 se traînasser « flâner, se trimballer » (J. HUMBERT, Nouv. gloss. genev., p. 217); 1922 « errer, vaguer » (MONTERHL., loc. cit.). Dér. de traîner; suff. -asser. Fréq. abs. littér.:15.
DÉR. 1. Traînassement, subst. masc., péj. Synon. de traînaillement (rem. s.v. traînailler). Traînassement de pantoufles. Autour d'eux [les fugitifs] le marché aux puces de literie et de hardes, le même traînassement désordonné de bétail (ROMAINS, Hommes bonne vol., Verdun, , 1938, p. 120). []. 1res attest. a) 1912 « action de traîner en longueur » (PÉGUY, Myst. Sts Innoc., p. 38), b) 1934 « action de traîner mollement sur le sol » (DUHAMEL, Terre promise, p. 76), c) 1954 « action d'errer çà et là » (P. GUTH, Le Naïf sous les drapeaux, p. 97 ds QUEM. DDL t. 20); de traînasser, suff. -ment1. 2. Traînasserie, subst. masc., péj. a) Synon. de traînassement (supra), traînerie (dér. s.v. traîner). Il y a l'alcool, l'absinthe, la traînasserie de cafés, le tapage, le pâle tripot et au bout la déchéance (L. DAUDET, Idées esthét., 1939, p. 127). b) P. métaph. Ces longueurs [ds J. Christophe de R. Rolland], ou plutôt ces traînasseries, ce lyrisme épais et rudimentaire, germanique on diraitme sont intolérables (GIDE, Journal, 1916, p. 551). []. 1res attest. a) 1552 trainacerie « action de traîner en longueur » (D. SAUVAGE, Hist. de Paolo Jovio, livre III, p. 145), b) 1611 trainasserie « longue suite inutile de mots » (VIGENÈRE, Tableaux de Philostrate, Epistre, f° 999 r°); c) 1611 « action de traîner » (COTGR.), d) 1773 « langueur, état maladif » (Mme DU DEFFAND, Corresp., let. à Walpole, 7 févr., In Bennett, p. 191 ds QUEM. DDL t. 4); de traînasser, suff. -erie. Bbg. QUEM. DDL t. 4 (s.v. traînasserie).

traînasser [tʀɛnase] v. tr. et intr.
ÉTYM. Fin XVe; de traîn(er), et suff. péj. -asser.
———
I V. tr.
1 (1563). Traîner mollement par terre.Vx. Traîner (une affaire) en longueur. || Traînasser un procès.
2 Traîner (I., 3.).
1 Traînassant ta faiblesse et ta simplicité.
Verlaine, Sagesse, III.
———
II V. intr. (1845).
1 Traîner (II., 6.), durer trop. Traînailler. || Cette affaire traînasse.Traîner (II., 8.). Être trop long (à faire qqch.). Lambiner. || Paresseux qui rêve et traînasse.
2 Traîner (II., 9.). || Traînasser dans les rues, les cafés. Errer, vaguer.
2 « Je reviens » et (il) se précipita place du Marché. Il y trouva Respelière qui traînassait là (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, I, XXII.
DÉR. Traînasse, traînassement, traînasserie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • traînasser — vi. , flâner, lambiner, vagabonder, courir d un côté de l autre : BABANNÂ (Albanais.001) ; trénassî, snyûlâ (001) ; glyandâ <glander>, glyandolyî <glandouiller> (001) ; grolâ (001), grolafî (001, Vaulx). E. : Vadrouiller. A1)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • TRAÎNASSER — v. tr. Traîner en longueur. L’affaire est urgente, il ne faut pas la traînasser. Il s’emploie surtout comme verbe intransitif. Cet homme ne fait que traînasser. Il est familier dans les deux sens …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • traînasser — (trê na sé) v. a. Terme familier. Traîner désagréablement en longueur. •   Çà, n allez pas traînasser notre affaire, VOLT. Nanine, I, 2. HISTORIQUE    XVe s. •   .... J apperçois et congnois, Que, pour trainacer le patin, Il est de grans clers en …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • traînailler — [ trɛnaje ] v. intr. <conjug. : 1> • 1877 ; de traîner ♦ Traîner, être inoccupé. ⇒ traînasser. Il « traînaillait dans la boutique, ne se décidait pas à partir » (Zola). ● traînailler verbe intransitif Familier. Traînasser. traînasser ou… …   Encyclopédie Universelle

  • traîner — [ trene ] v. <conjug. : 1> • traïnerXIIe; lat. pop. °traginare, de °tragere → traire I ♦ V. tr. 1 ♦ Tirer après soi (un véhicule ou un objet quelconque). Le fardier « que cinq vigoureux chevaux avaient de la peine à traîner » (Zola). ♢… …   Encyclopédie Universelle

  • lambiner — [ lɑ̃bine ] v. intr. <conjug. : 1> • 1642; de lambin ♦ Agir avec une lenteur, une mollesse excessive, perdre son temps à des riens. ⇒ lanterner, traînasser, traîner. Ne lambinez pas en chemin. ⇒ s attarder. ⊗ CONTR. Presser (se). ● lambiner …   Encyclopédie Universelle

  • paresser — [ parese ] v. intr. <conjug. : 1> • 1606; parecer XIIe; de paresse ♦ Se laisser aller à la paresse, à l oisiveté; ne rien faire. ⇒ fainéanter; fam. buller, flemmarder, glander, 2. lézarder, traînasser. Un enfant qui paresse et s ennuie. J… …   Encyclopédie Universelle

  • musarder — [ myzarde ] v. intr. <conjug. : 1> • 1834; h. fin XIIe; de musard ♦ Perdre son temps à des riens. ⇒ flâner, 1. muser . « Allons, Pierre, dépêche toi, sacrebleu ! Ce n est pas le jour de musarder » (Maupassant). ● musarder verbe intransitif… …   Encyclopédie Universelle

  • vadrouiller — [ vadruje ] v. intr. <conjug. : 1> • 1879; de 1. vadrouille ♦ Fam. 1 ♦ Vx Traîner dans les rues. 2 ♦ Se promener sans but précis, sans raison. ⇒ traînasser, traîner. ● vadrouiller verbe intransitif (de vadrouille 1) Populaire. Flâner, se… …   Encyclopédie Universelle

  • -asser — ⇒ ASSER, suff. Suff. conférant une valeur péj. et/ou fréquentative aux verbes (ou périphrases verbales) auxquels il s ajoute. A. Le suff. a une valeur dimin. et dépréc. (le procès indiqué par la base n aboutit pas à un résultat positif) :… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”